On me demande souvent à quoi sert la sophrologie , c'est à dire si on n'a pas un "vrai problème" comme des insomnies, des acouphènes, du stress...  
 

Plutôt que de la théorie, je vais témoigner de comment la sophrologie fait aujourd'hui partie de ma vie,  sachant que ce sera différent pour chacun.e.  

Je sais prendre mon temps et l'apprécier, je n'ai pas peur d'aller lentement, plus besoin de mouvement et d'agitation pour me sentir vivante.

J'écoute le silence et j'apprécie d'installer le silence en moi (qui ne connait ce bruit incessant d'un mental en surchauffe ?). J'ai conscience de mon souffle, de mon corps et je repère très vite les tensions, avant qu'elles soient installées. J'ai beaucoup moins mal au dos et aux cervicales, je n'ai plus de migraines.

Je sais m'apaiser quand cela est nécessaire : il ne s'agit pas de nier une émotion "perturbatrice" (elle a beaucoup à nous apprendre) mais parfois on doit s'adapter à une situation et il est bon de mettre dette émotion de côté.  J'ai toujours autant d'émotions mais je me confond plus avec elles.

Je suis plus créative; le non-jugement m'autorise à essayer, produire, créer sans objectif autre que le plaisir ;
je ne projette plus mes idées négatives sur moi-même sur les autres et leurs regards me semblent, de fait, beaucoup plus bienveillants.

Ma solitude est peuplée; je me connecte à mes désirs et j'essaie au maximum de les réaliser. J'accepte aussi de ne pas pouvoir.

Je me sens reliée, aux autres, à la nature.

Avant la relaxation évolutive et la sophrologie auxquelles je me suis formée, j'ai été accompagnée par des psys, en analyse, en psycho-généalogie, en gestalt, ... et ce cheminement a été déterminant.

Pourtant, il me manquait quelque chose, la conscience d'être, plus que mon mental, plus que mon corps. 

J'ai moins de peurs mais toujours des doutes, et j'ai encore des colères, voire des moments de rage! Mais ça me perturbe moins longtemps et je m'en prends beaucoup moins souvent aux autres.

J'ai plus confiance, plus de patience.

Je sais que c'est en mouvement, que j'ai encore beaucoup à découvrir, à vivre, à sentir  et c'est excitant!

Voir aussi :
https://www.sophrologie-paris-11.fr/blog/articles/sophrologie-et-relaxation

http://https://www.sophrologie-paris-11.fr/blog/articles/3-bonnes-raisons-de-pratiquer-la-sophrologie

https://www.sophrologie-paris-11.fr/blog/articles/sophrologie-et-creativite
      


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.