Sophie Laurent

Sophrologie - Hypnose

Confinement

Le mot confinement est sur toutes les bouches, dans tous les textes, articles que nous lisons, les posts facebook, instagram, etc... nous ne parlons plus que du virus et notre univers mental rétrécit alors que nos estomacs vont vraisemblablement (et logiquement) s'arrondir...

 

Les conseils fleurissent pour "rentabiliser" notre temps d'inaction, toujours cette injonction à être productif, il ne manquerait plus que le virus nous permettent d'être feignant.e.s, c'est à dire vaquant.e.s, ouverts, disponibles. Que ceux et celles qui souhaitent en profiter pour apprendre le japonais, le codage(1), s'initier à la physique quantique ou à la biologie moléculaire, revisiter les auteurs, autrices du 16° siècle, les peintres naïfs ou pas, pratiquer le yoga, la zumba, la méditation, écouter de l'opéra ou des concerts,... le fassent, avec plaisir, avec envie mais sans se donner en exemple! Que ce moment ne soit pas en plus un moment où ceux, celles qui réussissent à tirer "le meilleur" de l'adversité s'opposent à ceux qui "n'y arrivent pas". Evitons de nous comparer, de nous juger encore et encore parce que nous faisons moins, ou moins bien que nos ami.e.s, voisin.e.s. Il n'y a pas de challenge à suivre, pensons aux malades et réjouissons nous, nous qui sommes en bonne santé, un toit sur la tête, et le frigo plein.

 

Nous ne ferons pas les comptes à la fin, pas de médaille, faisons comme nous pouvons à cet instant, du mieux que nous pouvons. Nous savons bien que nous ne sommes pas tous égaux.égales face au confinement qui se double pour certain.e.s d'un isolement douloureux et/ou de manque de moyens financiers.

 

Attention toutefois à ne pas trop se laisser envahir par les infos, surtout les chaînes d'information en continu qui ne font que renforcer l'anxiété. 

 

De façon non directive, uniquement pour ceux et celles qui souhaitent un petit "truc" pour stabiliser leur calme intérieur, je rappelle que notre corps a un outil parfait et disponible pour cela : le diaphragme. Si l'on respire "dans le ventre" le diaphragme monte et descend, permet d'améliorer notre capacité respiratoire, de "nettoyer le mental" et d'activer le système nerveux parasympatique responsable de l'état de détente.

Vous pouvez vous reporter à cette page :
 https://www.sophrologie-paris-11.fr/blog/articles/3-respirations-apaisantes-et-ressourcantes

ou par exemple regarder cette vidéo de Thierry Janssen : 
 https://www.youtube.com/watch?v=3W8n2zFkx5E.

 

Restons bienveillant.e.s envers nous-même et envers les autres.

 

1. https://www.lemonde.fr/campus/article/2020/03/19/code-langue-des-signes-piano-des-cours-en-ligne-sur-ce-que-vous-reviez-d-apprendre-depuis-longtemps_6033741_4401467.html

 

Lire aussi : 

Comment (ne pas) réussir son confinement

Le temps de l'injonction à la productivité est terminé

 

 


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.