Les personnes qui ne connaissent pas la sophrologie se posent souvent la question de son bien fondé : est-ce que c'est sûr ? est-ce que c'est sérieux ? est-ce que c'est validé par la sciences ? etc...

Ces questions sont bien naturelles, aussi trouverez-vous ci-dessous quelques éléments apportés par des professionnels  ainsi que des liens avec des articles plus complets.

 

Ainsi Marcel Rufo, pédopsychiatre, professeur d'université, praticien hospitalier et auteur de nombreux ouvrages consacrés à la prime enfance :

Je suis un énorme prescripteur de sophro. Je pense d’ailleurs que souvent, j’anticipe une prescription de sophrologie avant une psychothérapie, une évaluation, une hospitalisation, par le fait que, notamment dans ma pratique de psychiatre d’adolescents ou d’enfant, mais, restons sur les adolescent, le retour au corps est fondamental. Fondamental pour créer une alliance, une compliance au soin ou quelque chose qui va permettre à l’adolescent de se réinvestir, de se réapproprier son corps, donc vraiment, vous avez devant vous un fan de la sophro !

https://sofrocay.com/wp-content/uploads/2018/11/M.-Rufo-1.pdf

 

Docteur Bruno Christin, médecin généraliste :

( à propos de la sophrologie)

" Je la recommande à mes patients et à mes proches, en particulier pour les problèmes de sommeil, de stress, d'angoisse et de burn out... Je pense que la pratique de la sophrologie dès les premiers symptômes permettrait de réduire  la prise de médicaments ainsi que la prescription d'arrêts maladie et d'éviter la dépression. la pratique quotidienne de la sophrologie permet de réduire, voire même de faire disparaitre les symptômes liés à ces pathologies..."

Chantal Barré, infirmière en cancérologie, à l’Institut Curie à Paris,

 « Pouvoir, le temps des séances, découvrir son corps autrement, c’est aussi se le réapproprier, découvrir ses ressources et vivre en harmonie avec soi-même. ...

...  Les patients atteints de cancer bénéficient de traitements longs et difficiles. Ils se retrouvent dans des situations anxiogènes, sources de stress. « L’anxiété est souvent présente car ils ont des incertitudes par rapport à leur avenir et la peur de la récidive »,précise Chantal Barré. La sophrologie leur permet alors de retrouver le calme et de diminuer les peurs. « Nous pouvons leur apprendre à placer leur conscience ailleurs lors de certains soins »,indique l’infirmière...."

http://www.actusoins.com/307639/la-sophrologie-un-accompagnement-pour-les-patients-en-cancerologie.html

 

... la pratique depuis quatre ans de la sophrologie au Département de réhabilitation et gériatrie des Hôpitaux universitaires de Genève a permis à l'Equipe antalgie et soins palliatifs d'observer, chez une majorité des personnes soignées, un apaisement de leur anxiété...

https://www.revmed.ch/RMS/2006/RMS-85/31735

 

 

 


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.